Quel est le salaire d'un chauffeur VTC ?

Bon à savoir
|
07/10/2019

Le salaire d'un chauffeur VTC indépendant

Vu comme un secteur d’activité à part entière, le VTC représente actuellement un moyen d’accès à l’insertion professionnelle pour grand nombre d’hommes et femmes. Cette alternative aux traditionnels taxis séduit en effet de plus en plus d’usagers et les entrepreneurs sont aujourd’hui nombreux à se lancer dans ce marché en pleine expansion. 
Travailler en société de transport ou pour son propre compte, la question du salaire importe inévitablement. Pour ces deux statuts, le salaire varie selon plusieurs conditions. Zoom sur le salaire d’un chauffeur VTC. 
Vous vous projetez dans le métier de chauffeur VTC et vous vous demandez quel est le prix de la liberté d'un métier agréable et hors du commun ? À vrai dire, de nombreux critères entrent en compte. Et cette fois-ci, il n'est nullement question de votre niveau d'études. Les paramètres sont aussi variés que les styles de VTC : serez-vous un VTC indépendant ou salarié ? Travaillerez-vous avec les applications ou aurez-vous votre clientèle privée ? Viserez-vous un secteur de niche (le transport de personnes à mobilité réduite par exemple)  ? Travaillerez-vous de jour ou de nuit ? Ponctuellement ou régulièrement ?

Pour toutes ces raisons le salaire peut varier complètement. Les chauffeurs VTC indépendants, obtiennent un salaire net compris entre 1 390 euros et plus de 1920 euros par mois lorsqu'ils travaillent essentiellement en semaine. Le week-end, il est compris entre 1 670 euros et 2 280 euros.

Ce salaire mensuel varie en fonction du nombre d'heures travaillées et de la tranche horaire, en voici le détail :
  • 40 heures par semaine travaillées principalement la semaine en journée : le salaire mensuel est compris entre 1 390 euros et 1 690 euros (net). 
  • 40 heures par semaine travaillées principalement la semaine en soirée : le salaire mensuel est compris entre 1 530 euros et 1 920 euros (net). 
  • 60 heures par semaine travaillées principalement le week-end en journée : le salaire mensuel est compris entre 1 670 euros et 2 100 euros (net).
  • 60 heures par semaine travaillées principalement le week-end en soirée : le salaire mensuel est compris entre 1 850 euros et 2 280 euros (net). 

Notez également que le salaire d’un chauffeur VTC sous statut indépendant dépendra fortement de la grille tarifaire qu’il propose. En effet, comme dans tout secteur d'activité, plus la prestation sera de qualité, plus les tarifs proposés pourront être élevés.  

Pour un salarié chauffeur VTC, le salaire moyen est estimé en général entre 1 800 et 2 000 euros net par mois. Néanmoins, celui-ci va bien sûr varier selon l’entreprise dans laquelle vous travaillez. 

D'après Uber, plus grand acteur du secteur VTC en France, le salaire mensuel médian des chauffeurs sur sa plateforme est de 1 617 euros net.
Cet commission fixe par course prélevée varie selon chaque plateforme de VTC (Uber, Heetch, Kapten, Bolt, Marcel, Wheely etc) opérant en France.
 

Serez-vous un VTC indépendant ou salarié ?

Pour plusieurs raisons, le salaire peut varier complètement. Lorsqu’il est à son compte, le chauffeur VTC travaille généralement avec une ou plusieurs plateformes qui le connectent avec des usagers : Uber, Bolt, Heetch, Free Now ou encore Marcel. 
Aussi, en tant qu’indépendant, vous serez libre de prendre autant de missions que vous le souhaitez, sur les créneaux horaires de votre choix (journée, week-end, soirée, nuit. Il est donc compliqué de quantifier le salaire d’un VTC indépendant. 
De manière générale, le salaire peut s’élever à 3000 euros, parfois plus. Cependant, il faut prendre en considération l’investissement dans le capital de départ (achat ou location et mise en conformité du véhicule, essence, entretien…). 
Toutefois, puisque la plupart des plateformes fixent un tarif minimum par course (7 € en moyenne), on peut estimer que pour une semaine de 40 heures, la rémunération mensuelle nette d’un chauffeur indépendant varie entre : 

  • 1 390 € et 1 920 € s'il travaille principalement en semaine 
  • 1 670 € et 2 280 € s’il exerce son activité essentiellement le week-end

En revanche, lorsqu’il est salarié, le chauffeur VTC travaille pour une entreprise spécialisée dans le transport de personnes. En CDD ou CDI, son salaire est fixe et peut éventuellement être assorti de commissions ou de primes annuelles et il doit bien évidemment respecter les horaires convenus avec sa hiérarchie. 
De surcroît, le véhicule et son entretien sont à l’entière charge du patron de la société. Le chauffeur VTC salarié n’a donc pas de charges supplémentaires à prévoir. Son salaire mensuel varie généralement entre 1 800 € et 2 500 € brut par mois. Cette fourchette est relativement large car sa rémunération est fixée selon différents critères : son expérience ou son ancienneté dans le métier, les créneaux horaires travaillés (les heures de nuit ou de week-end étant bien sûr plus rémunératrices). 
Notez également que le salaire d’un chauffeur VTC sous statut indépendant dépendra fortement de la grille tarifaire qu’il propose. En effet, comme dans tout secteur d'activité, plus la prestation sera de qualité, plus les tarifs proposés pourront être élevés. 
En outre, un chauffeur indépendant a la possibilité de devenir un prestataire de service auprès d’une autre entreprise. Tout en ayant libre choix au niveau de la durée, une telle option garantit un complément de revenu stable. 

D'après Uber, le géant américain du VTC, le salaire mensuel médian des chauffeurs sur sa plateforme est de 1 617 euros net par mois pour 45 heures travaillées. Dans ce sens, la nouvelle loi VTC 2020, qui est entrée en vigueur dans le cadre le la loi mobilité 2020 vient offrir des conditions de travail plus avantageuses aux chauffeurs VTC à savoir le droit de refuser une course et l’obligation pour les plateformes de proposer une estimation se rapprochant le plus possible de la réalité pour le prix d’une course proposé et la distance du trajet. 

Par ailleurs, si vous voulez savoir combien gagne un vtc, il faut prendre en compte un autre critère en plus de son statut et de l’entreprise. En effet, son salaire dépend également de sa façon de travailler. 
L’adoption d’une véritable stratégie relationnelle est d’une importance cruciale pour fidéliser sa clientèle et augmenter son chiffre d'affaires VTC. Ainsi, les besoins de VTC ne s'essouflent pas, précisément parce que la qualité de service et le confort ne cessent d’envoûter la clientèle

Comment optimiser son salaire de chauffeur VTC ?

Pour ceux exerçatn le métier de chauffeur VTC sous statut indépendant, il est essentiel et plus facile d'optimiser au maximum son salaire. Si vous voulez savoir comment gagner plus en tant que chauffeur VTC, voici les informations à ce sujet.


Tout d'abord, il est important de vérifier si vous avez droit à des aides à savoir les aides pour la création d’entreprise ACRE ou l’ARE si vous êtes inscrits à Pôle Emploi (voir conditions sur leur site officiel) 

  • Vous devez également bien réfléchir à la forme juridique de votre société. Ce choix n’est pas anodin car il aura un impact sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre, le paiement de vos cotisations sociales ou encore votre imposition. Rendez-vous chez CAB Formations pour que notre conseiller en création d’entreprise vous accompagne de A à Z et vous aide dans toutes les démarches relatives au choix de votre forme juridique. 
  • Ciblez votre clientèle et visez la rentabilité : trouvez le bon équilibre en élaborant votre grille tarifaire, choisissez attentivement vos courses et privilégiez celles qui vous amènent là où vous êtes sûr de trouver un autre client par exemple et pourquoi pas, vous pouvez privilégier une clientèle haut de gamme ou proposer des services de luxe. Les services de chauffeurs privés auprès d'une clientèle haut de gamme (sportifs, politiques, show-business etc) ou de services hôteliers en sont de très bons exemples. Dans ce sens, la plateforme du VTC haut de gamme Wheely est un service VTC de luxe qui vise la clientèle la plus fortunée de la ville de Paris et qui n’opère qu’avec des véhicules Mercedes-Benz. En revanche, Wheely impose un test d’accréditation rigoureux à ses chauffeurs pour être sûre qu’ils offrent la meilleure expérience à la clientèle Pour un profil expérimenté, le salaire mensuel dans la Grande Remise peut monter jusqu'à 4 000 euros à 5 000 euros.
  • Comme mentionné ci dessus, l'investissement financier de départ pour démarrer son activité VTC est plus conséquent que pour un salarié (carburant, services à bord, entretien du véhicule, création d'entreprise etc). Ainsi, le chauffeur VTC doit bien faire la différence entre son chiffre d'affaires et ses charges liées à son activité dans sa comptabilité.

Le choix du véhicule pour exercer son activité est aussi déterminant sur sa rentabilité. Les plateformes de VTC (Uber, Bolt, Heetch, Kapten, Marcel etc.) doivent plutôt être utilisées comme tremplin lors du début de votre activité de chauffeur VTC. C’est pour cela que nous recommandons fortement un bon relationnel mais surtout la création d’un carnet d’adresses de clients premium.  Retrouvez toutes les informations sur quelle voiture VTC choisir ici.


 

demande de devis

devenir VTC indépendant

contactez-nous

Assistance

bursa escort bayan bursa escort