Devenir vtc : tout savoir du métier de vtc

Pour devenir VTC rapidement, vous devrez :

  • Passer une formation VTC (non obligatoire mais fortement recommandée car le taux de réussite chez les candidats formés est beaucoup plus élévé) 
  • Passer l'examen VTC théorique obligatoire (QCM et question rédigés)
  • Passer l'examen VTC pratique obligatoire (épreuve de conduite professionnelle)
  • Obtenir la carte professionnelle VTC auprès de votre préfécture de résidence
  • Obtenir le macaron VTC auprès du service du registre des VTC
  • Choisir d'être VTC indépendant en travaillant avec Uber ou VTC salarié
 
Devenir chauffeur VTC


Liste des questions traitées dans cette page :

Que signifie “VTC” ?

Le terme VTC signifie "Véhicule de Tourisme avec Chauffeur". Le terme "Voiture de Transport avec Chauffeur" est aussi couramment utilisé. La prestation d’un service VTC requiert une présentation soignée et professionnelle (costume ou tailleur pour mesdames, discrétion du chauffeur, coiffure soignée, voiture à la propreté et l'odeur irréprochables, bonbons, bouteille d’eau, chargeurs de smartphone, magazines à bord du véhicule). Le terme VTC s'inscrit dans le domaine du transport de personnes. Au delà de 9 places, on parle de transport "lourd" de personnes qui nécessite alors une capacité de transport spécifique (chauffeur LOTI). Si le véhicule est haut de gamme, le chauffeur ainsi que l'ensemble de son service ne sont pas en reste 

VTC : un mode de vie

La profession de VTC propose un cadre de travail unique qui offre l’indépendance d’être seul maître à bord de sa voiture et devenir son propre patron.
L’aspect humain est central dans cette profession qui permet de s’épanouir au quotidien au fil de rencontres : découvrez différentes cultures, philosophies de vie, milieux sociaux etc.



 

Quel type de véhicule choisir pour devenir VTC ?

Le chauffeur VTC doit respecter plusieurs critères quant à son véhicule afin d’assurer la sécurité et le confort des clients. Le véhicule doit:

  • Contenir entre 4 et 9 places, chauffeur compris

  • Avoir au moins 4 portes

  • Être âgé de moins de 6 ans

  • Etre équipé d'un moteur d’une puissance nette supérieure ou égale à 84 kW

  • Avoir des dimensions minimales de 4,50m x 1,70m


Exemple de voitures VTC pas cher du type Peugeot 508, Citroën C5 ou encore Skoda Octavia pour démarrer son activité professionnel avec Uber

Le VTC doit obligatoirement souscrire à une assurance, procéder à un contrôle technique annuel et être titulaire du permis B (ou équivalent européen) depuis au moins 3 ans
(et qu'il ne soit pas probatoire suite à une perte de points par exemple).

Découvrez les meilleures véhicules VTC
 


 

Combien gagne un chauffeur VTC ?

Le chiffre d'affaire moyen d'un chauffeur VTC à son compte (entreprise VTC indépendante) tourne entre 4500 et 6500€ par mois.

Notre conseil :

Lors de la création de votre activité de chauffeur VTC, nous recommandons d’utiliser les plateformes (ex : Uber, Txfy, Chauffeur-Privé etc.) comme tremplin.
Afin de pouvoir développer votre chiffre d’affaire et votre expérience plus rapidement, nous vous recommandons de construire votre propre carnet d’adresses de clients VTC.

En faisant usage du bouche-à-oreille vous pourrait, avec la création de votre propre réseau de clients solvables (cadres supérieurs, mannequins, sportifs, touristes, show-business etc), partager votre carnet d’adresses avec d’autres chauffeurs VTC afin de vous entraider mutuellement en cas d'indisponibilité de l'un ou de l'autre.


 


Comment devenir chauffeur VTC ?

Depuis la loi VTC/Taxi de Laurent Grandguillaume pour devenir VTC et obtenir la carte pro VTC, vous devrez passer un examen VTC obligatoire. Il est fortement recommandé de suivre une formation VTC. Par la suite, il vous faudra renouveler votre carte pro VTC tous les 5 ans pour mettre à jour votre niveau de connaissances VTC.


 
 

Quelles sont les différences entre les VTC et Taxi ?

  • Pour la grande majorité des clients, choisir un VTC pour se déplacer via une plateforme est un choix économique. Lors d’une réservation, le prix de la course est en effet estimé avant celle-ci, et ne dépend donc pas des conditions de circulation contrairement à la tarification Taxi. Mais le chauffeur VTC, contrairement au taxi, ne peut pas être hêlé en pleine rue !

  • Pour les VTC indépendants (qui n'utilisent pas de plateforme pour trouver des clients) la tarification est totalement libre et chacun peut adapter ses tarifs afin d’être compétitif.

  • Pour obtenir la carte professionnelle VTC pour exercer l’activité, il faudra débourser une centaine d’euros contrairement à une licence (l’équivalent chez les Taxis) qui s’élève à plus de 100 000 euros.

  • Les chauffeurs VTC n’ont pas de limite géographique pour exercer leur activité contrairement aux Taxis qui ont une licence délivrée par la commune ou la préfécture de Police (par exemple un chauffeur VTC ayant obtenu sa carte professionnelle dans la CMA de Nanterre peut exercer son activité à Cannes lors du fameux festival)
     



un chauffeur Taxi peut demander une carte VTC par équivalence sans passer une nouvelle fois l'examen Taxi/VTC

 

 

Quelles sont les différences entre les VTC et LOTI ?

Avec la loi VTC/Taxi de Laurent Grandguillaume, les capacitaires LOTI peuvent toujours exercer leur travail de services occasionnels de transports publics collectifs dans des véhicules de moins de 10 places :

  • Sur les territoires géographiques absents du périmètre du plan de déplacements urbains (PDU), ce qui correspond aux agglomérations de moins de 100 000 habitants

  • Sur les trajets reliant un point situé dans le périmètre d’un PDU et un point situé en dehors

  • L’utilisation de plateformes du type Uber est désormais interdite aux capacitaires LOTI

 

 

Quelles sont les différences entre les VTC et les chauffeurs privés ?

Les chauffeurs VTC (ayant pour signification Véhicule de Tourisme avec Chauffeur) sont avant tout des chauffeurs privés. Les termes VTC et chauffeurs privés sont presque des synonymes.

Néanmoins, quelques différences sont importantes à distinguer entre les VTC et les chauffeurs privés : 
 
  • Les VTC travaillent pour la très grande majorité avec une application de mise en relation comme Uber
     
  • Les chauffeurs privés travaillent avec leur propre clientèle en indépendant avec réservation par téléphone ou SMS par exemple
     
  • Les chauffeurs privés pratiquent leur propre politique tarifaire à leur guise
     
  • Les chauffeurs VTC travaillant sur Uber (et les autres applications VTC) ne sont pas libres de fixer les prix des courses demandés par les clients
     
  • Les chauffeurs VTC s'adressent à une clientèle grand public avec des tarifs très compétitifs
     
  • Les chauffeurs privés s'adressent à une clientèle "premium" comme les sportifs professionnels, les artistes, les acteurs ou encore les politiciens
     
  • Les chauffeurs privés peuvent proposer leur service dans des véhicules spéciales du type limousine ou minibus


 

Quel statut juridique choisir pour devenir VTC à son compte ?

Pour la création d'une activité VTC en indépendant, un chauffeur VTC peut choisir entre :

  • Micro-entreprise (Auto-entrepreneur)

  • Société (SASU ou EURL

  • L’utilisation de plateformes du type Uber est désormais interdite aux capacitaires LOTI

Notre conseil :

Nous recommandons de choisir entre les SAS ou EURL pour votre création de statut juridique car en statut micro-entreprise, votre chiffre d’affaires annuel sera limité à 70 000 euros (depuis le 1er Janvier 2018).
 

 

Quels documents fournir pour devenir VTC ?

Plusieurs documents administratifs VTC devront obligatoirement être présent à bord de votre véhicule, parmi lesquels :

  • Votre permis de conduire en cours de validité
  • Votre carte professionnelle VTC en cours de validité
  • Votre assurance du véhicule VTC en cours de validité
  • Votre macaron VTC (obtenu auprès du registre des VTC)

contactez-nous

Assistance

bursa escort bayan bursa escort