Comment mettre en place votre tarif pour vos clients VTC ?

24/05/2022

Une fois l’examen et la carte VTC en poche, les applications sont souvent les premières vers lesquelles on se tourne. Qui ne rêve pas, dès les premières minutes d’exploitation, d’avoir des clients ?

Dès lors que votre société VTC est créée, après l’obtention de la carte VTC et de l’examen VTC, vous pouvez démarrer votre activité avec les applications. Néanmoins pour être rentable et améliorer votre chiffre d’affaire, des stratégies sont à mettre en place notamment le tarif qui constitue un élément important de la chaîne. Comment mettre en place votre tarif pour vos clients VTC et comment effectuer une bonne facturation pour vos client ? 

Cet article, répond à toutes vos questions !

Avant tout, il est à mentionner les points suivants :

  • Un VTC doit contenir entre 4 et 9 places, chauffeur compris. Il doit aussi afficher une vignette obligatoire qui doit être apposée à l'avant et à l'arrière du véhicule. 
     
  • Un VTC doit aussi être inscrit au registre des VTC, cette inscription se fait en ligne en joignant :
    • Une carte professionnelle VTC
    • Une attestation d'assurance RC professionnelle
    • Un extrait de KBIS 
    • Une carte grise du véhicule ou une attestation de capacité financière 

Pour en savoir plus sur le registre des VTC, cet article vous fournit toutes les informations concernant les démarches et les modalités d'inscription. 

Comment mettre en place la tarification pour vos clients VTC ? 

Vous vous êtes certainement demandés d'où vient le prix qui s'affiche sur votre smartphone lorsque vous commandez un VTC, ou comment est calculé le prix d'une course allant d'un point A à un point B. Voyons voir les différents points à garder en tête pour la tarificaiton des VTC.

Être bien informé est le premier pas, et avant de choisir son tarif, plusieurs étapes sont à respecter. Dans le cadre de la gestion d’entreprise, on apprend en formation à calculer le Coût de Revient Kilométrique (CRK). Ce coût est calculé en fonction de : l’ensemble de vos charges de société, hors taxe, divisé par le nombre de kilomètre que vous voulez faire dans l’année. 

Plus ce calcul est précis, plus votre société VTC est bien géré et donc rentable.

À ce premier calcul, on ajoute le calcul de la marge. Pour être dans les clous, il faut être en général entre 30 à 35% de marge.

Il est à mentionner que la méthode de tarification dépend aussi du fait que le VTC soit rattaché à une application à savoir Uber, Bolt, Heetch ou autre ou que ce dernier exerce de manière indépendante avec sa propre clientèle privée. 
En effet, lorsque l’on constitue une clientèle privée, avec forcément des clients professionnels, il faut négocier avec le client et faire en sorte de garder une marge de négociation, pour toujours finir au minimum à 10 ou 15% de marge.

À titre d'exemple, le leader des VTC Uber, prend en compte actuellement 5 paramètres dans le calcul du prix d’une course : 

  • Un tarif de prise en charge de 1 euro et 20 centimes, quelle que soit la course,
  • Un prix minimum, de 6 euros en Uber Pool, « dans les principales villes de France »,
  • Un prix par nombre de kilomètres parcourus,
  • Un prix en fonction du temps de trajet (présenté en minutes),
  • Et ce qu’Uber appelle « un facteur de tarification dynamique » : le prix des courses est établi en fonction de l'offre et de la demande, afin de préserver un équilibre entre le nombre de chauffeurs et d’utilisateurs de l’application dans un lieu donné.

En somme, qu'ils soient rattachés à une application ou en privé,  les chauffeurs VTC sont libres d'appliquer le tarif qu'ils souhaitent, soit en formule prédéfinie, soit en fonction des la distance parcourue.

La facturation pour les VTC : La TVA 

Le taux de TVA qui s'applique aux chauffeurs dépend de leur méthode de tarification. Si le chauffeur possède des formules de transport à l'heure, quelle que soit la distance de la course, par exemple 50€/heure, que ce soit pour 4 kilomètres, ou 40 kilomètres, celui-ci doit facturer avec un taux de TVA égal à 20%.

La récupération de la TVA dépend du statut juridique de l'entreprise, et de son régime fiscal. Cet article vous explique comment créer votre société VTC et vous apporte toutes les informations sur le choix du statut juridique.  Nous vous conseillons de bien vous renseigner auprès d'un expert comptable pour être sûr du taux de TVA que vous devrez utiliser. 

Que doit comporter la facture ?

Une facture doit comporter certaines mentions, pour qu'elle soit valide et légale :

  • Le numéro de facture (numéros successifs, chronologique)
  • La date d'émission
  • La mention "facture"
  • Les coordonnées du vendeur
  • ​​​​​​​Les coordonnées du client
  • ​​​​​​​La description des produits/services
  • ​​​​​​​Le prix et la quantité du produit/service avec le montant HT et TTC
  • ​​​​​​​Le numéro de TVA (essentiel, pour ensuite la récupérer)
  • ​​​​​​​Les modalités de paiement, et la date d'échéance.

Quant aux mentions spécifiques aux chauffeurs VTC, il est important d'ajouter :  

  • La formule de tarif prédéfinie
  • ​​​​​​​Les kilomètres parcourus
  • ​​​​​​​Le taux de pénalité (si nécessaire)

Quel rôle pour la tarification ?   

Avoir la carte VTC et l’examen VTC ne suffisent pas à vous assurer la pérennité et la rentabilité de votre société VTC. La mise en place d’une clientèle privée par exemple et le bon calcul de la tarification font partie d’une stratégie de fond, ambitieuse et solide.

Il n’y a pas de tarification miracle que l’on pourrait trouver sur internet, tout dépend d’un certain nombre de facteurs : votre situation professionnel, juridique, les différentes charges que vous avez (véhicules, essence, garage etc.) Et en fonction de la situation particulière de votre société, on peut établir le prix minimum d’une course pour atteindre les 30% de marge brute.

Diversifier son offre est une technique pour maximiser sa rentabilité et ainsi, augmenter son chiffre d’affaire. Le transport de personne est un modèle économique à part entière, avec lequel on peut bien gagner sa vie, mais seulement si la société est optimisée : l’optimisation c’est quoi ? Réduire ses coûts et maximiser ses profits. 

Découvrez toutes les étapes pour créer votre société VTC, combien gagne un chauffeur VTC ainsi que l'ensemble des modalités et moyens d'optimisation de votre société notamment le choix de la forme juridique. 

contactez-nous

Assistance