1er Examen VTC : le bilan



5 avril 2016 : le 1er examen VTC Avant-hier, nous étions le 5 avril. Pour les milliers d’hommes et femmes à travers la France qui attendent depuis maintenant des mois de devenir VTC, c’était une date importante. En effet, après mille et un rebondissements législatifs, le gouvernement avait finalement acté qu’en ce mardi 5 avril 2016 aurait lieu le tout… Voir l’article


5 avril 2016 : le 1er examen VTC

Avant-hier, nous étions le 5 avril. Pour les milliers d’hommes et femmes à travers la France qui attendent depuis maintenant des mois de devenir VTC, c’était une date importante. En effet, après mille et un rebondissements législatifs, le gouvernement avait finalement acté qu’en ce mardi 5 avril 2016 aurait lieu le tout premier examen VTC de France. 6 épreuves pratiques et théoriques, recouvrant l’ensemble des connaissances qu’un chauffeur VTC devrait sans nul doute maîtriser un tant soit peu. C’est ainsi que ces hommes et ces femmes attendaient avec impatience et curiosité cette journée. Certains, les plus téméraires ou confiants, avaient osé s’inscrire malgré les surprises que cet examen inédit pouvait leur réserver, écrivant ainsi « l’histoire de la France », en quelques sortes. D’autres, moins fougueux ou moins pressés, avaient préféré patienter jusque la session suivante (celle du 3 mai) mais attendaient du 5 avril des retours d’expérience, afin d’être mieux armés lorsque viendra leur tour. Bien entendu, personne n’avançait à l’aveuglette. Ni les candidats, ni les centres de formation. Jamais un centre de formation n’aurait eu pour intérêt de lancer en éclaireur ses propres candidats. Drôle de stratégie que de faire ça : nuire à sa réputation par le bouche-à-oreilles d’une part et, d’autre part, par les désastreuses statistiques quant à son taux de réussite. En effet, les centres de formations savaient où mettre les pieds grâce au référentiel de connaissances nécessaires à la réussite de l’examen. Ce référentiel est en fait un document annexe à l’arrêté ministériel du 2 février 2016 (cf. Annexe I du lien ci-contre), venant donc de source on ne peut plus sûre et officielle. Il décrit, épreuve par épreuve, les notions que le candidat doit maîtriser afin d’avoir les armes nécessaires pour répondre à toutes les questions de l’examen VTC. Ce document est une mine d’or qui a permis à CAB Formations de réajuster le contenu de son ancienne formation (252h) pour s’adapter aux attentes exactes mentionnées dans le référentiel. Et c’est ainsi qu’à travers la France, les 150 CABs et e-CABs inscrits à ce premier examen VTC se sont rendus dans les différents centres d’examen CAB Formations, en région parisienne et dans le sud de la France.

11h00 : Arrivée des premiers CABs au Novotel

Sur le parking du Novotel d’Évry, entre ce matin une voiture grise, immatriculée 59. Dedans, très en avance, 4 jeunes inconnus sont venus de Lille en co-voiturage. Il s’avère que chacun d’eux se rendait en région parisienne pour la même raison : après avoir suivi une formation VTC à distance avec CAB Formations, ils s’apprêtent à passer l’examen VTC. On y retrouve Mounir (à droite) et Ozgur (à gauche). formation VTC Lille Le premier a découvert la formation en e-learning grâce à Uber et s’y est inscrit avec son associé. Ensemble, ils ont une entreprise de chauffeurs capacitaires. La formation à distance leur permettait de continuer leur activité très prenante. Ce mois-ci c’est Mounir qui tente sa chance, le mois suivant, le 3 mai, c’est son associé que nous retrouverons ! Ozgur, lui, a confié le choix de sa formation à sa femme. Après analyse de la concurrence, c’est CAB Formations qu’elle a choisi. Un des facteurs clés qui a conduit Mounir et la femme d’Ozgur à choisir CAB Formations c’est le prix. Une formation à la carte de 179€ à 799€ c’est unique. Qui plus est, pour l’offre de lancement, ils ont tout deux profité de l’offre PACK À la carte (3 modules) + 2 offerts. En moins d’un mois, les voilà près à passer l’examen ! Pour plus d’informations, consultez nos offres ou contactez-nous.    

12h10 : la tension monte

Les CABs arrivent au compte-goutte de toute la France : Strasbourg, Nantes, Lille, Paris… mais toujours très en avance. Peu à peu, ils se regroupent par saison de formation, ou par état d’esprit : – les stressés qui vont parler de tout, de rien mais surtout de l’examen, et au cas où ils s’aventureraient à se détendre, leur montre connecté leur rappelle leur rythme cardiaque. – les faux décontractés, qui s’efforcent de penser à autre chose parce que, ils ont bien raison, le stress ne va que les desservir. Toutefois, les cigarettes qu’ils enchaînent trahissent leur appréhension. – les studieux, ceux qui, stress ou non, préfèrent de toute manière réviser jusqu’à la dernière minute.  Ce n’est pas qu’ils n’ont pas appris. Non, non. Simplement, il se peut qu’une information leur ait échappé et qu’elle tombe à l’examen. Et puis, confronter ses questionnements entre CABs, s’entraider, s’exercer à plusieurs, etc. est aussi une manière ludique d’apprendre. Bien que souvent, les dernières relectures sont tellement bouffées d’angoisse que les mots défilent sous les yeux des candidats apportant plus de confusion qu’autre chose. – Et puis errent de manière individuelle, les candidats dépassés par l’anxiété. L’angoisse d’avoir oublié leur carte d’identité ou leur convocation remplace le stress des épreuves qui les attend. Bien souvent, ce seront eux qui, au moment de s’asseoir, ne trouveront pas leur place attitrée (les CABs sont placés par ordre alphabétique lors de l’examen VTC). Pour les prochaines sessions, à tous les CABs dans cette situation, l’équipe CAB Formations vous conseille ceci : soufflez, déstressez, il y a une solution. Se mettre dans de tels états à quelques minutes de l’examen c’est se tirer une balle dans le pied…   Les faux décontractés Les stressés Les studieux

13h40 : l’entrée

Un par un, les CABs sont invités à entrer dans la salle d’examen, présenter leur pièce d’identité, signer la feuille de présence et s’installer à leur place. Sacs, manteaux, smartphone, calculatrices, feuilles de brouillon : tout est interdit. Seul un stylo vous est autorisé. Un paquet de gâteaux pour nourrir l’esprit à la rigueur. Impossible de faire marche arrière, c’est le jour-J ! La salle d'examen VTC

14h17 : Épreuve de droit du transport

1…2…3… GO ! Vous pouvez retourner les copies ! La tension est à son comble. Plus un bruit. Seul le froissement des feuilles de papiers retournées puis les stylos qui grattent les copies, cochent les bonnes réponses, raturent les erreurs. Parfois un soufflement de détresse, face à la difficulté ; ou le bruit sourd du tampon de l’huissier. Examen VTC : Droit du transport L'huissier tamponne et signe chacune des 6 épreuves de chaque candidat.

16h05 : La pause, premier bilan

À la pause, on retrouve nos CABs, et nos eCABs, notamment Mounir et Ozgur. CAB Formations « – Alors ? » La réponse est unanime : l’épreuve de Gestion d’entreprise atteint un niveau de difficulté inattendu ! L’huissier et le formateur en gestion d’entreprise présents sur place sont eux même surpris. Les questions sont très pointues et requièrent une connaissance fine et précise de certaines parties du cours. Le référentiel communiqué par le ministère indiquait une maîtrise plus transversale et globale de la Gestion d’Entreprise. Les candidats ont 15 minutes pour se remotiver, pour échanger leurs avis, leur incompréhension, et se rendre compte qu’ils ne sont pas seuls à avoir ressenti la difficulté. Cette impression est commune non seulement à tous les CABs mais très certainement à tous les candidats quelques soient leur centre de formation car personne ne pouvait prévoir une telle orientation de l’épreuve. Il faut se remettre en selle au plus vite ! Les épreuves suivantes auront leur part de complexité, notamment l’anglais qui inquiète de nombreux CABs.

18h00 : fin de l’examen

L’examen s’achève et les candidats reprennent la route laissant à Évry leur copie et donc leur avenir. Dès le lendemain les copies ont été corrigées et revérifiée avec pour objectif l’envoi immédiat des dossiers à la préfecture afin d’accélérer le communiquer des résultats (à savoir, sous 15 jours). Et pour le meilleur CABs de cet examen, celui qui aura la meilleure note et aura liké notre page facebook : un voyage à gagner parce qu’il l’aura bien mérité !  
FacebookTwitterGoogle+PinterestLinkedIn

Une question? Une remarque?

Soyez le premier à commenter


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.